JDLDC Online

Version 14 [The X-Files Theme]
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Bio groupe PLACEBO

Aller en bas 
AuteurMessage
Depp
¤ Admin ¤
avatar

Féminin Nombre de messages : 3164
Age : 24
Idoles : Johnny Depp!
Humeur : Fêtarde
Date d'inscription : 06/04/2007

MessageSujet: Bio groupe PLACEBO   Sam 12 Mai - 13:40

Biographie
Placebo voit réellement le jour en 1994, les premières démos sont alors enregistrées en compagnie du batteur Steve Hewitt (encore membre à l'époque des Boo Radleys) qui laissera sa place le temps du premier album à Robert Schultzberg. Le groupe connaît un succès d'autant plus rapide que la presse à scandale britannique s'empare de la personnalité de Brian Molko qui ne cache pas sa bisexualité.
Dans la foulée, Stefan Olsdal déclare, lui, être homosexuel. Le succès est au rendez-vous du groupe au lendemain de la sortie de leur premier album éponyme, en 1995, mais les relations difficiles entre Brian Molko et Robert Schultzberg poussent ce dernier à quitter le groupe, très vite remplacé par Steve Hewitt.
La composition du groupe restera dès lors inchangée et, en 1998, sort l'album Without You I'm Nothing qui, avec le morceau Pure Morning, deviendra un énorme succès.
En 2000, avec Black Market Music , le groupe évolue dans un univers différent avec des morceaux comme Slave to the Wage, Special K, Days Before you came ou encore Taste in Men, avant de revenir, en 2003 avec Sleeping With Ghosts aux aspirations de leurs débuts, avec des tubes comme The Bitter End, Plasticine ou Protège-moi. L'année 2004 est l'occasion pour le groupe de sortir une collection de single intitulé Once more with Feeling, on y retrouve deux inédits I Do et Twenty Years.
Le groupe sera de retour fin février 2006 avec un nouveau single intitulé Song To Say Goodbye suivi de leur nouvel album Meds, sortie le 13 mars 2006 et produit par Dimitri Tikovoi (déjà présent sur les morceaux Running up that hill et The ballad of Melody Nelson).
Le groupe propose a cette occasion un single exclusivement britannique: Because I want you. Il faut également noter que ce n'est pas la première collaboration entre le français Tikovoi et Brian Molko puisque ce dernier avait participé au projet "Trashpalace" dans lequel Tikovoi avait réuni des artistes tels que John Cale, Jean-Louis Murat, Asia Argento et autre. Par ailleurs, les collaborations de Brian Molko sont nombreuses avec entre autre, sa participation sur l'album du DJ hollandais Timo Maas, ou encore des duos avec Indochine, Jane Birkin et bien d'autres.
Membres du Groupe






  • Brian Molko : Chant, guitare, piano (britannique)
  • Stefan Olsdal : Basse, guitare (suédois)
  • Robert Schultzberg : Batterie (1995 à 1996) (britannique)
  • Steve Hewitt : Batterie (depuis 1996) (britannique)
Accompagnement sur scène :






  • Bill Lloyd : Basse, Clavier
  • Xavier Roide : Clavier (2003 à 2005)
  • Alex Lee : Clavier (depuis 2006)
Discographie






  • 1996 : Placebo
  • 1998 : Without You I'm Nothing
  • 2000 : Black Market Music
  • 2003 : Sleeping With Ghosts (+ CD bonus)
  • 2004 : Once More With Feeling Singles 1996-2004 (recueil des singles + 2 inédits)
  • 2006 : Meds (sortie le 13 mars).
Les Dvd






  • 2004 : Soulmates never die : live in Paris (live à Paris-Bercy)
  • 2004 : Once more with feeling
(Source: WIKIPEDIA)
-----------------------------------------------------------------------

La bio du groupe, musique


Brian Molko






Instruments : Guitars/Vocals/Effects/Harmonica/Percussions
Date de naissance : 10 décembre 1972
Lieu de naissance : Belgique
Nationalité : Anglaise/Américaine
Résidence : London
Reconnu comme le leader charismatique du groupe, Brian Molko n'a de cesse d'étonner son public par son incroyable capacité à manier le français et l'anglais. Issu d'un milieu assez aisé, Brian Molko cultive rapidement un gout prononcé pour la musique, à force de temps passé à composer et jouer seul. Sa personnalité est plutôt ambigüe, la musique est pour lui le moyen d'exorciser ses démons intérieurs. Pour l'anecdote, le groupe Placebo est né d'une rencontre fortuite entre lui et Stefan Olsdal à Londres, après plusieurs années passées ensemble dans la même école au Luxembourg.

Stefan Olsdal






Instruments : Bass/Guitars/Keyboards/Vocals
Date de naissance : 31 mars 1974
Lieu de naissance : Göteborg
Nationalité : Suédoise
Résidence : London
Stefan Olsdal, grand par la taille, est le pilier du groupe. Sa prestance est à la hauteur de son humanité. Coté musique, avec une approche très technique et rigoureuse, inspirée de la scène rock mais aussi disco, il apporte une note relativement pop dans les compositions du groupe. Comme pour chaque membre de Placebo, le look est important; Stefan Olsdal apprécie les vêtements assez sobres, mais sophistiqués (transparents, à paillettes...).

Steven Hewitt






Instrument : Drums
Date de naissance : 22 mars 1971
Lieu de naissance : Manchester
Nationalité : Anglaise
Résidence : London
Après être passé chez Breed, Electric Crayons, Mystic Deckchairs, ou encore les Boo Radleys, Steve Hewitt rejoint Placebo après la sortie du premier album du groupe (1996). Son intégration dans le groupe s'est faite au détriment de Robert Schultzberg, alors en disputes répétées avec Brian Molko. Même si il a l'air plutôt réservé, Steve est une véritable boule de nerfs derrière ses futs...
(Source: XSplacebo)
-----------------------------------------------------------------------

_________________


I could be mean, I could be angry : I could be juste like you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chips1963.skyrock.com/
Depp
¤ Admin ¤
avatar

Féminin Nombre de messages : 3164
Age : 24
Idoles : Johnny Depp!
Humeur : Fêtarde
Date d'inscription : 06/04/2007

MessageSujet: Re: Bio groupe PLACEBO   Sam 12 Mai - 13:41

SUITE

Brian Molko


Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.


Brian Molko

Brian Molko est le chanteur du groupe de musique rock Placebo.
Né d’un père américain d’origines franco-italienne, et d’une mère écossaise, Brian Molko voit le jour le 10 décembre 1972 à Bruxelles, en Belgique. Il a la nationalité britannique et américaine. Cadet d’une famille de deux garçons, il suit son père, banquier évoluant dans le domaine des finances internationales. C’est ainsi qu’il réside durant les trois premières années de sa vie au Liban puis au Liberia, avant d’emménager définitivement au Luxembourg, terre où les grandes entreprises américaines envoient leurs meilleurs employés. C'est grâce à cette enfance passée au Grand-Duché qu'il est devenu parfaitement francophone.
Dans ce nouveau pays Brian commence tôt son initiation aux différents arts du spectacle : à 11 ans il fait ses premiers pas sur la scène du théâtre de son école, l’American School Of Luxemburg, l’occasion pour lui d’expérimenter pour la première fois le maquillage qu’il ne tarde pas à associer à la scène. Dans le même temps, il assiste à son premier concert du groupe français Téléphone de passage à Arlon en Belgique.
En parallèle à cette vie artistique qui s’ouvre devant lui, Brian a une vie spirituelle et surtout religieuse plus riche que la majorité des enfants de son âge. Sa mère, très catholique, l’initie très tôt à la religion qu’elle aime tant : à 13 ans il est ainsi un « born again Christian », c’est-à-dire un « chrétien re-né ». Il fréquente assidûment l’Église, passe beaucoup de temps en compagnie du prêtre de sa paroisse et participe même à ses séminaires. Il se plonge dans des lectures répétées de la Bible. Cependant, lorsqu’à 14 ans il découvre sa sexualité, Brian rejette tout ce cadre religieux et entre dans une période de rébellion qui marque la fin de son « histoire d’amour avec la religion organisée ». Il en gardera quand même une grande connaissance des textes religieux qui apparaît dans ses textes à travers des métaphores bibliques, nombreuses et variées.
Durant son adolescence, Brian s’ennuie au Luxembourg mais il y avait d'après lui de très bons disquaires. Il entre alors dans une boulimie de musique : il passe ses journées entières dans sa chambre à écouter et écouter encore les disques qu’il peut se procurer. Toujours passionné de théâtre, il demande à ses parents de l’inscrire au cours d’art dramatique mais doit affronter le refus de ceux-ci ; il a alors 16 ans et s’enfonce encore plus profondément dans son addiction musicale, et apprend en parallèle de ses études la guitare en autodidacte, tout seul dans sa chambre.
Quelque temps plus tard, en octobre 1990, deux mois avant sa majorité, Brian quitte la demeure familiale et déménage à Londres où il renoue avec ses premières amours en s’inscrivant au cours d’art dramatique du Goldsmith’s College pendant deux ans au bout desquels il obtient son diplôme. En parallèle de ses études, il s‘essaie un peu au mannequinat et défile ainsi pour Agnès B, Gucci et Calvin Klein, entre autres. Il garde de cette expérience le goût des vêtements sobres mais très élégants, qui portent souvent la griffe de grands couturiers. Il joue aussi dans des clubs londoniens, accompagné de Steve Hewitt, un batteur qu’il a rencontré en 1991 par l’intermédiaire d’une amie commune, et avec qui il travaille parfois sur des projets musicaux.
Après avoir quitté l’université, Brian traverse deux ans et demi très difficiles, années durant lesquelles il se retrouve au chômage et plongé dans une dépression dévastatrice. Puisant son inspiration dans son esprit torturé, il apprend à vivre avec sa maladie et s’en accommode même en donnant naissance à des textes gorgés de noirceur, de rage et de luxure adolescentes, textes qui apparaîtront en 1996 sur le premier album intitulé Placebo. C’est à cette même période qu’il rencontre par hasard à la sortie du métro South Kensington, Stefan Olsdal qui fréquentait la même école luxembourgeoise que lui, mais qu'il ne côtoyait pas car trop différent de lui. Devant se produire le soir même dans un club londonien, le Round the bell, Brian invite Stefan à assister à son concert. En ce matin de 1994, Stefan Olsdal accepte l’invitation de son ami, plus par politesse que par véritable envie, et, en fin de soirée, impressionné par la prestation de Brian il lui propose de collaborer sur la formation d’un groupe rock ; c’est ainsi que tous deux commencent à travailler sur les premières démos de Placebo.
Leader charismatique, provocateur et ambigu dont le passé sulfureux (drogue, alcool, sexe), l’androgynie et la bisexualité ont souvent défrayé la chronique, Brian Molko reste une icône pour beaucoup de gens, de la tolérance et de la marginalité. Ses influences musicales, différentes de celles des autres membres du groupe, s’orientent plus vers PJ Harvey, Blondie, David Bowie, Billie Holiday, Janis Joplin, Bob Dylan, Black Sabbath, The Animals, Jean-Louis Aubert, Indochine ou Jacques Brel entre autres.
Brian Molko a collaboré à titre personnel avec de nombreux artistes comme Dream city film club pour Some (1998), AC Acoustics pour Crush (2000), Alpinestars pour Carbon Kid (2002), Trash Palace pour The Metric System (2002), Trash Palace et Asia Argento pour Je t'aime moi non plus (reprise de Serge Gainsbourg), Kristeen Young pour No Other God (2004), Jane Birkin pour Smile (2004), Timo Maas pour First Day, Pictures et Like Siamese (2005), Françoise Hardy pour Requiem pour un Con et enfin Indochine pour Pink Water (2005).

_________________


I could be mean, I could be angry : I could be juste like you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chips1963.skyrock.com/
Depp
¤ Admin ¤
avatar

Féminin Nombre de messages : 3164
Age : 24
Idoles : Johnny Depp!
Humeur : Fêtarde
Date d'inscription : 06/04/2007

MessageSujet: Re: Bio groupe PLACEBO   Sam 12 Mai - 13:42

SUITE

Stefan Olsdal


Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.


Stefan Olsdal est le bassiste du groupe de rock Placebo.
Le 31 mars 1974, la ville de Göteborg en Suède voit naître Stefan Olsdal mais c’est pourtant au Luxembourg qu’il passe son adolescence. Inscrit dans la même école privée que Brian Molko qu’il ne fréquente pas encore à l’époque, c’est un athlète accompli et sa grande taille l’avantage dans l’équipe scolaire où il pratique le basket, son sport favori. Seule ombre au tableau, Stefan n’est pas à l’aise dans l’environnement de fils à papa dans lequel il est obligé de vivre, il étouffe, alors sa « Teenage Angst » l’amène à fumer ses premières cigarettes et à écouter de la musique de plus en plus dure, seules échappatoires qu’il trouve pour fuir cette vie trop aseptisée à son goût. Il commence donc à s’intéresser à des groupes comme Iron Maiden ou Slayer et s’essaie à la batterie : en 1987 il est le batteur de l’orchestre de son collège puis il apprend le piano, la guitare et enfin la basse, domaine où il excelle. Sa première basse est une Fender Precision comme le bassiste d’Iron Maiden qu’il admire profondément.
Après le Luxembourg, Stefan retourne quelques temps en Suède pour terminer ses études à côté desquelles il devient membre d’un groupe : Doctor Zhivago. Par la suite il suit ses parents à Londres, où il perfectionne son jeu au très réputé Musicians Institute dans l’East End londonien où il acquiert une approche très technique de la musique. Il apprend donc le solfège et toutes les règles de la musique et est le seul membre de Placebo à savoir lire et écrire des partitions. D'ailleurs, à ce sujet Brian confie : "il est capable de reconnaître la note que lance un klaxon de voiture dans la rue". En parallèle à ses études, il fait des petits boulots pour arrondir ses fins de mois parfois difficiles, et devient, entre autres, laveur de taxis.
Un matin de 1994 alors qu’il est dans le métro londonien pour rentrer chez lui, Stefan rencontre, par le plus grand des hasards, Brian Molko qu’il avait perdu de vue depuis le Luxembourg. Celui-ci lui raconte ses débuts musicaux dans divers clubs londoniens et l’invite même à l’accompagner au show qu’il doit donner le soir même au « Round the bell ». Plus par politesse que par réelle envie, Stefan accepte et se rend donc au club où Brian se produit avec un batteur, Steven Hewitt. A la fin de la soirée, séduit par la prestation de Brian, Stefan lui propose de former un groupe rock et de commencer à travailler avec lui sur les premières démos de Placebo.
Stefan, en plus d’une connaissance musicale très étendue, manie aussi parfaitement bien les langues étrangères, et parle ainsi 5 langues : le suédois, sa langue maternelle, l’anglais, l’allemand, l'espagnol ou encore le français.
Stefan est un grand fan d’Abba mais en matière de musique il fait preuve d’un certain éclectisme ; en effet, il écoute aussi Depeche Mode et Björk à côté des groupes de métal qu’il a découverts pendant son adolescence.

_________________


I could be mean, I could be angry : I could be juste like you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chips1963.skyrock.com/
Depp
¤ Admin ¤
avatar

Féminin Nombre de messages : 3164
Age : 24
Idoles : Johnny Depp!
Humeur : Fêtarde
Date d'inscription : 06/04/2007

MessageSujet: Re: Bio groupe PLACEBO   Sam 12 Mai - 13:45

Steven Hewitt




Steven Hewitt est le batteur du groupe de rock Placebo. Il est né le 22 mars 1971 dans la ville de Northwich, près de Manchester en Angleterre. Il y passe son enfance et fréquente le Wearchram High School, où il fait de brillantes études.
Passionné par la musique, Steven collabore à de nombreux projets musicaux : après être resté quelque temps au sein d’Electric Crayons, il répond à une annonce parue dans Afflecks Palace, un journal de Manchester et devient, à 17 ans, le batteur de Breed. Il les suit pendant leur tournée en Allemagne puis il rejoint temporairement les Boo Radleys en 1990 avec qui il enregistre l’album Ichabod & I avant de collaborer à un projet dance nommé K-Klass. Breed, prêt à repartir en tournée, réclame Steven, mais celui-ci refuse, et préfère rester aux côtés de sa petite amie alors enceinte. Ayant besoin d’argent, il se résout d’abord à devenir conducteur de chariots élévateurs puis trouve ensuite un emploi dans une écurie de formule 1.
La musique commençant à lui manquer, Steven rejoint le groupe Breed un peu plus tard ; puis, en 1991, il rencontre Brian Molko au Burger King de Lewisham par l’intermédiaire d’une ancienne petite amie du lycée qui est au Goldsmith’s College avec Brian. Il commence alors à accompagner Brian pour des prestations dans divers clubs londoniens, puis il travaille de temps en temps avec ce dernier et un jeune Suédois nommé Stefan Olsdal sur les premières démos de Placebo, composé à cette époque du trio Molko / Olsdal / Shultzberg. Steven n’y participe que ponctuellement et en parallèle à Breed, ce qui explique pourquoi il n’était pas un membre à part entière de Placebo à l’époque de l’enregistrement du premier album. Néanmoins, les disputes incessantes entre Robert Shultzberg et Brian Molko fragilisent le groupe et le rendent très instable, c’est pourquoi Robert Shultzberg quitte le groupe et cède ainsi son siège de batteur à Steven, qui a retrouvé ainsi sa place initiale : bien que n'ayant pas participé officiellement à l’enregistrement du premier album, puisque il était en contrat sous un autre label, il a pourtant largement contribué à l'enregistrement de la maquette du premier album. L'ambigüité de son appartenance le met même en situation de paraître (flouté) dans le premier clip, au détriment de Schulzberg.
Après son intégration officielle, il apprend rapidement tous les nouveaux morceaux, avant de suivre Placebo pour sa toute première tournée.
Steven évolue dans un large horizon musical allant des Bee Gees à Nick Cave en passant par les Smashing Pumpkins, The Cure (quand il était adolescent il avait la coupe de cheveux ébouriffée de Robert Smith), Jimi Hendrix (son album préféré est axis:Bold as love), Prince (il a voulu se faire tatouer son symbole) et James Brown. Il est également fan de disco et de Boney M, comme le reste du groupe mais c’est à lui qu’on doit la reprise de « Daddy Cool », sur laquelle il chante d’ailleurs

SOURCE: WIKIPEDIA

_________________


I could be mean, I could be angry : I could be juste like you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chips1963.skyrock.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bio groupe PLACEBO   

Revenir en haut Aller en bas
 
Bio groupe PLACEBO
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
JDLDC Online :: Music is our life ! :: >> Rock-
Sauter vers: